Le téléphone pliable de Samsung est enfin officiel, rencontrez le Galaxy Fold

Après des années de rumeurs et de spéculations, Samsung a enfin dévoilé, le mercredi 20 février, son premier smartphone pliable : le Galaxy Fold.

Le prix de l’appareil commencera à 1 980 $ et arrivera le 26 avril au pays de l’Oncle Sam. Il sera ensuite commercialisé en Europe le 3 mai et débutera à 2 000 €. La firme a annoncé qu’elle vendra des versions compatibles LTE et 5G, mais n’a confirmé qu’AT&T et T-Mobile comme partenaires transporteurs aux États-Unis. Le géant de l’électronique a présenté en détail l’appareil hybride tablette – smartphone Android lors d’un événement à San Francisco, où il a également dévoilé ses nouveaux téléphones de la gamme Galaxy S10.

Comme la société l’a laissé entendre lors de sa conférence des développeurs l’an dernier, le Galaxy Fold se compose de deux écrans OLED. Il disposera ainsi d’un panneau à résolution 1 960 x 840 en 21:9 de 11,68 cm qui sert d’écran plus traditionnel pour smartphone et d’un panneau pliable à résolution 2 152 x 1 536 en 4,2:3 de 18,54 cm qui se comporte davantage comme une tablette.

Les panneaux OLED sont connus en partie pour leur flexibilité qui, dans ce cas, permet aux utilisateurs de fermer le Galaxy Fold comme un livre. Samsung a révélé qu’elle utilise un système de charnières avec « des engrenages à emboîtements multiples » pour permettre le repli, ce que l’entreprise prétend être caché à la vue (Du moins à l’intérieur, la charnière étant bien visible entre le petit écran et l’arrière du smartphone à l’extérieur).

L’écran plus petit se trouve à l’extérieur de l’appareil pour une utilisation à une seule main. Lorsque le téléphone est complètement déployé, l’écran plus grand et pliable peut être utilisé comme l’une des tablettes Android de Samsung. Cette configuration diffère des autres premiers modèles de téléphones pliables comme celui de la Royole FlexPai, qui utilise un seul grand écran extérieur pliable.

Cependant, le Galaxy Fold ne se plie pas complètement en deux. Il y a donc un petit espace au centre de l’appareil lorsqu’il est fermé. Lorsqu’il est plié, le plus petit écran est entouré d’énormes lunettes. L’écran plus grand, quant à lui, ressemble davantage à une tablette moderne, avec une encoche sensiblement allongée dans son coin supérieur droit.

Autant d’affichages….

L’affichage intérieur utilise un couvercle en plastique, différent du Gorilla Glas traditionnel qui est inflexible. Cela le rendra probablement relativement sujet aux égratignures, bien que la conception en forme de livre devrait lui donner au moins une certaine protection contre les rayures. Pour sa part, Samsung dit que l’écran utilisé ici est « environ 50 pour cent plus mince » que l’écran typique d’un smartphone. Le fait d’avoir deux appareils en un rend le téléphone lui-même relativement épais, bien que Samsung n’ait pas fourni de dimensions spécifiques à la date de rédaction de cet article.

Samsung présente le Galaxy Fold comme un « appareil de luxe » et les spécifications qu’il partageait sur scène relataient vraiment du haut de gamme. Selon la société, le Galaxy Fold fonctionne avec un « processeur 7nm de pointe », très probablement le nouveau SoC Snapdragon 855 de Qualcomm et les 12 Go de RAM. Il dispose de 512 Go de stockage UFS 3.0, ce qui devrait lui permettre de lire les données plus rapidement que la plupart des autres combinés.

L’alimentation des écrans multiples est assurée par deux batteries qui se combinent pour une capacité de 4 380 mAh. Samsung indique que l’appareil compte six caméras au total. Il dispose donc d’une caméra 10 Mpx au-dessus du petit écran, trois caméras arrière du couvercle, dont une caméra ultra-large de 16 Mpx, une caméra grand angle de 12 Mpx et une caméra téléobjectif de 12 Mpx, un appareil photo selfie de 10 Mpx et une caméra de profondeur RVB de 8 Mpx dans l’encoche située au-dessus du plus grand écran.

Au-delà de cela, Samsung affirme que le Galaxy Fold est capable de charger sans fil un deuxième appareil tout en se chargeant lui-même. Le téléphone peut en effet gérer la charge sans fil WPC (Qi) et PMA et fonctionne avec la norme Quick Charge 2.0 de Qualcomm lorsqu’il est alimenté par un câble. Il a également un scanner d’empreintes digitales sur le côté et des haut-parleurs stéréo. L’appareil est compatible avec le matériel DeX de Samsung, qui lui permet de servir de pseudo-bureau. Le tout sera disponible dans différentes finitions, dont l’argenté, le vert, le noir ou le bleu. Il ne présente cependant aucun signe de prise casque ou de fente microSD.

L’avenir ?

Outre les problèmes potentiels de durabilité avec un appareil qui sera constamment ouvert et fermé, l’une des grandes questions ici est de savoir comment Samsung et Google ont optimisé Android pour le facteur de forme pliable. Google a déjà annoncé qu’il travaillait sur ce sujet et sur scène, Samsung a montré quelques fonctionnalités logicielles uniques à la Galaxy Fold. La société a donné l’exemple de l’utilisation de Google Maps sur le petit écran avant de déplier l’appareil et d’avoir cette carte ouverte au même endroit sur le grand écran. Samsung affirme également que le plus grand écran est capable d’exécuter trois applications simultanément. Le Galaxy Fold sera livré avec Android 9 Pie.

L’attrait des téléphones pliables est assez évident. Vous bénéficierez à la fois de la portabilité d’un smartphone et de la lecture, du jeu et de l’affichage vidéo plus luxueux d’une tablette, le tout par le biais d’un seul appareil. Beaucoup d’autres avantages devraient arriver dans les années à venir. En tant que l’un des principaux fabricants d’écrans au monde, Samsung est dans une position aussi bonne que quiconque pour faire fonctionner un smartphone pliable et la société a parlé de créer cette classe d’appareils aussi loin que 2011. Il y a de fortes chances que le Galaxy Fold soit la première entrée sérieuse dans une catégorie entièrement nouvelle dans le monde de la technologie mobile.

Il existe tout de même des raisons d’être assez sceptique. A quel point le soutien des fabricants d’applications tiers se prête-t-il à la conception et à la technologie pliable ? De plus, Android a toujours été un peu en manque en termes de système d’exploitation pour tablette. Quoi qu’il en soit, à près de 2 000 €, ce sera un produit de créneau pour commencer. Nous devrons vérifier par nous-mêmes dans quelle mesure Samsung a mis en œuvre ses idées ambitieuses avant de rendre un verdict.